Hyperautomation—Embracing the inevitable

Illustré par Derrick Deepak Roy

La transformation numérique s’est accélérée à un rythme si rapide que les organisations du monde entier apportent des changements frénétiques à leurs infrastructures pour suivre le rythme. Alors que le monde se dirige vers des lieux de travail intelligents, l’hyper-automatisation est la dernière tendance à faire son apparition sur le marché.

À l’instar de divers processus séculaires, le temps est venu d’abandonner les processus manuels encombrants au profit de processus automatisés qui permettent aux organisations de s’adapter rapidement à l’évolution des conditions de travail. L’automatisation n’est pas quelque chose de nouveau, mais vous vous demandez peut-être ce qu’est l’hyper-automatisation.

Pour faire simple, l’hyper-automatisation est une automatisation par couches. Elle ajoute plus de couches de technologies avancées à l’automatisation grâce à l’utilisation de l’IA, du ML et de l’automatisation des processus robotiques. L’utilisation de ces outils avancés aide les organisations à identifier les processus onéreux et à trouver des moyens de les automatiser.

Expliquons l’hyper-automatisation pour vous en termes simples. L’hyper-automatisation est comme le dernier smartphone. Nous savons que les smartphones nous ont grandement facilité la vie et qu’il est impossible de revenir en arrière. De même, l’hyper-automatisation pourrait améliorer le niveau de l’écosystème de travail à tel point que vous ne voudriez plus en changer une fois que vous vous y serez habitué.

Au sein des organisations, l’hyper-automatisation garantit la transparence des projets interdépartementaux. Par exemple, elle peut montrer qui est affecté à un ticket du service d’assistance, quelle est la cause du défaut et comment le résoudre. Elle automatise les processus complets en les numérisant et en supprimant les interactions manuelles entre les départements. Ainsi, le temps est venu pour l’automatisation des processus robotiques d’intégrer l’IA et le ML par le biais de l’hyper-automatisation. Cela aidera les employés à travailler sur des tâches plus significatives et à en faire plus, car l’accent est mis sur le temps de valorisation plutôt que sur le temps de mise sur le marché.

Voici quelques articles pour vous aider à comprendre l’hyper-automatisation sans vous perdre dans le jargon.

  1. Qu’est-ce que l’hyper-automatisation? Ce qu’il faut savoir sur l’hyper-automatisation

L’hyper-automatisation peut être considérée comme une menace potentielle pour les employés, dans la mesure où elle réduit considérablement le travail manuel redondant. Néanmoins, les entreprises doivent tenir compte de la pléthore de possibilités qu’elle ouvre et qui pourraient élever le niveau de travail des employés. Les organisations doivent comprendre que l’hyper-automatisation fusionne des outils technologiquement avancés pour créer un environnement qui permet aux employés d’utiliser la meilleure approche pour résoudre les problèmes.

  1. Guide ultime des 11 meilleurs exemples d’hyper-automatisation

L’adoption de l’hyper-automatisation, l’une des tendances technologiques perturbatrices les plus récentes, pourrait être l’un des meilleurs choix pour les consultants, car elle utilise une approche low-code pour créer rapidement des applications, ce qui donne aux organisations tout le temps nécessaire pour résoudre les problèmes.

  1. Comment l’hyper-automatisation pénètre dans la nouvelle normalité des entreprises surpuissantes?

Les organisations ont lentement réalisé que l’hyper-automatisation peut être utilisée pour plus que l’efficacité opérationnelle. Elle favorise la transformation numérique en utilisant l’automatisation intelligente des processus (IPA), qui est un ensemble de technologies avancées qui automatisent, optimisent et intègrent les processus numériques pour rendre les systèmes plus efficaces. Les solutions IPA ouvrent un monde de possibilités d’automatisation, même pour les entreprises les plus complexes.

  1. L’importance croissante de l’hyper-automatisation dans les ITOps

Les organisations passent de l’utilisation d’un ensemble de technologies d’automatisation vaguement connectées à l’utilisation d’une combinaison d’outils plus étroitement liés, révolutionnant ainsi les ITOps. L’utilisation de l’hyper-automatisation dans les ITOps présente de nombreux avantages, notamment une réduction du coût global de l’application de l’automatisation et de l’intelligence aux processus actuels.

  1. L’hyper-automatisation est la prochaine priorité des CFO selon Gartner

L’hyper-automatisation est considérée comme l’une des plus grandes priorités de tout directeur financier, car elle réduit les coûts opérationnels et augmente l’efficacité. Selon le Gartner, les coûts opérationnels diminueront de 30% à l’avenir grâce à l’hyper-automatisation.

L’hyper-automatisation combine des technologies avancées pour ajouter plus de valeur aux organisations qui visent l’innovation des processus opérationnels et plus d’opportunités. En fait, elle passe rapidement du statut d’option à celui de condition de survie, obligeant ainsi les organisations à s’adapter à l’évolution du paysage. Compte tenu de la pandémie, l’hyper-automatisation pourrait jouer un rôle crucial dans la réduction des risques pour les entreprises. Avec ces avantages significatifs, l’hyper-automatisation est considérée comme la prochaine percée pour fournir aux organisations une efficacité, une fonctionnalité et une croissance accrues.